Pourquoi le bambou, c'est la vie ?

Bambou

Nous vous dirions bien d’aller le demander aux pandas, mais il semble que ceux-ci soient quelque peu énervés en ce moment.

Le bambou est tout d’abord très agréable à porter. Pour un vêtement que l’on porte à même la peau toute la journée, vous avouerez que c’est bien. Il est très doux, n’enserre pas la peau, et est 3 à 5 fois plus absorbant que le coton (non non, vous ne transpirez pas des pieds, bien sûr, mais vous connaissez sans doute des gens que cela concerne).

D’autre part, le bambou, en plus d’être l’ami des pandas, est l’ami de la planète. Il peut atteindre les 35 mètres, et pousse à une vitesse folle (le record étant d’un mètre par jour !).
Sa culture ne nécessite par l’utilisation de beaucoup d’eau (contrairement au coton), et la récolte respecte le sol, car on ne déracine pas le bambou : on le coupe (ce qui est également bon pour la plante. C’est un peu comme les cheveux et les ongles, voyez-vous : plus on coupe, plus on fortifie.).
Cette pousse très rapide permet également de se passer de fertilisants et d’engrais (qui, on ne vous l’apprend pas, sont vraiment mauvais pour l’environnement).

Bien sûr, travailler le bambou encourage sa culture, qui elle-même présente un avantage non négligeable : cette plante absorbe en effet le CO2 et génère jusqu’à 35% plus d’oxygène que les autres arbres.

Nous ne voulons pas dire que le bambou va sauver le monde, ni qu’il est environnementalement parfait, car fabriquer un produit, c’est forcément avoir un impact sur la planète.
Mais cet impact est réduit en utilisant le bambou.
Alors si, en plus, ce geste peut nous permettre d’avoir les pieds au chaud et doux comme de belles pêches, pourquoi s’en priver ?